CBD, anxiété, propriétés, properties, Cannabidiol, toxicity, supplement,

LE CBD ET LES MILLE ET UNE VERTUES

LE CBD ET LES MILLE ET UNE VERTUES

C’est le boom.  Le boom après des années de prohibition sur les composantes actives du cannabis.  Et la ruée verte de l’or qui l’accompagne.  Alors qu’on utilisait déjà la plante pour ses Oméga-3 et son apport complet de protéine, maintenant, ce sont les propriétés psychoactives du THC et les bénéfices extraordinaires du CBD qui ouvrent leurs portes.   Laissons de côté le THC, le tétrahydrocannabinol et ses composantes psychoactives qui influence les perceptions sensorielles pour nous concentrer sur le CBD, un des 100 et plus cannabinoïdes trouvé dans le cannabis, et sa gamme complète de propriétés hautement médicinales, antioxydantes, anti-inflammatoires et neurologiques.

Les molécules du Cannabidiol, le CBD, sont extraites et concentrées pour offrir ses vertues au corps humain.  Celui-ci est composé de récepteurs ainsi que de molécules chimiques naturellement conçues dans le réseau endocannabinoïde du corps, notament l’anandamide et le 2-arachidonoylglycérol,ou 2-AG.  L’anandamide vient par ailleurs du terme sanskrit désignant l’état de ‘’bliss’’, de béatitude.  Ceux-ci régissent un système d’homéostasie avec les changements internes et les stimuli externes, le stress et la réponse au stress ainsi que le système immunitaire.[1]   Il y a une abondance dans l’ensemble du corps humain des deux récepteurs principaux, CB1 (dans le système nerveux central) et CB2 (Dans les cellules du système immunitaire et réparties en périphérie et dans le tube digestif), et une défaillance de ce réseau fut associé avec certains troubles médicaux dont le désordre du déficit d’attention et d’hyperactivité (ADHD), les stress post-traumatiques (PTSD), la dépendance aux drogues, l’obésité et la dépression.[2]

Selon l’organisation Mondiale de la Santé, le CBD agit comme anti-agoniste des effets du THC sur les récepteurs CB1 et CB2, ceux auxquels s’attache le THC et qui procurent les effets euphorisants mais aussi addictifs, et agit plutôt sur ces récepteurs en encourageant la production endogène de l’anandamide.[3]  Le CBD influence plutôt un récepteur faisant parti du réseau de la sérotonine, le  5-HT1a qui a un effet réducteur sur l’anxiété générale.[4]

Le premier médicament extrait du cannabis avec le CBD s’est démarqué pour traiter remarquablement l’épilepsie et particulièrement deux de ses variations les plus cruelles, le syndrome de Dravet et celui de Lennox-Gastauf.[5]

Un des faits marquants qui distingue le CBD est l’absence de dépendance d’une utilisation courte ou prolongée.[6]  Le CBD peut donner les mêmes effets de réduction de douleur que certains médicaments opioïdes sans pour entraîner la dépendance classique.[7]  Non seulement n’y a-t-il eu aucune mort venant d’un dosage de CBD dans la littérature scientifique, contrairement à l’alcool, le tabac et plusieurs drogues pharmaceutiques, mais la plupart des études ne parviennent pas à démontrer des effets négatifs à l’utilisation du CBD.  Toutefois, une étude récente sur les souris avec de hautes doses de CBD, observe une augmentation des enzymes du foie chez un pourcentage des sujets, laissant croire à une légère action toxique sur cet organe, tout comme l’alcool.[8]   D’un autre côté, une autre étude démontre les effets anti-inflammatoires du CBD et son action positive sur certains symptômes liés au foie.[9]

Regardons les effets antioxydants, anxiolytiques et anti-inflammatoires du CBD.

LA RÉDUCTION DU CORTISOL ET LE SOMMEIL

 

Un des effets les plus intéressants CBD est la protection du système nerveux face au stress en agissant sur l’axe hormonal HPA. Le CBD réduit grandement le niveau le cortisol dans le plasma[10] et c’est pourquoi il semble fort utile pour contrer le stress et pour promouvoir un sommeil réparateur lorsqu’il est pris avant le coucher.[11]

L’ANXIÉTÉ

 

Le CBD semble avoir un effet anxiolytique en réduisant la circulation sanguine des parties du système limbique associé avec le stress et l’anxiété et augmente celle lié avec la cognition et la motivation.[12]  Cette étude démontre même l’avantage du CBD pour ceux qui ont un stress de parler en public en rendant plus confortable l’expérience.[13]

LES EFFETS SUR LE PARKINSON ET L’ALZHEIMER

Cela semble devenir de plus en plus courant de faire appel au CBD afin de contrer l’avancée du Parkinson.[14]  Quelques études intéressantes révèlent le potentiel thérapeutique du CBD sur les maladies neurodégénératives.  Le CBD semble avoir une action anti-agoniste sur les récepteurs GPR6 ce qui augmente la production de dopamine et pourrait affecter positivement le Parkinson, qui est marqué par une diminution de ce neurotransmetteur par le ganglion basal et la substancia nigra du cerveau.  Cela semble aussi être le cas pour le syndrome de Huntington et les maladies liées avec des tremblements.[15]

Parmi les résultats les plus intéressants, on trouve ceux lié avec l’Alzheimer, cette maladie provoquant la mort des neurones, touchant 35 millions de personnes et dont 7,7 millions de nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année.  Les effets hautement antioxydants et antiinflammatoires reconnus[16] lui confère une place de choix dans la prévention et le traitement de la maladie d’Alzheimer.[17]  Ses effets encourageant la neurogenèse semble aussi entrer en action dans le rôle envers cette maladie.[18]

ANTI-INFLAMMATOIRE

Le Cannabidiol semble être un agent anti-inflammatoire puissant puisqu’il induit l’état d’apoptose (la mort programmée des cellules ‘’malades’’), l’inhibition des proliférations cellulaire, la suppression de la production de cytokine (marquant le processus inflammatoire) et l’induction de cellules T-régulatoires.   Les cannabinoïdes avec leurs actions neuroprotectrices et anti-inflammatoires sont un traitement efficace pour pallier les effets de la sclérose en plaques ou les patients voient leurs symptômes diminuer.[19]

CARDIOPROTECTEUR

Le CBD pourrait avoir des effets cardioprotecteurs.  Chez des études sur les rongeurs, le CBD aurait un effet relaxant sur les artères et son côté anti-inflammatoire pourrait protéger des crises cardiaques et des AVCs.[20]

CROHN ET L’INFLAMMATION DU TUBE DIGESTIF

L’action anti-inflammatoire du CBD se transmet aussi aux symptômes associés au tube digestif tel que la maladie de Crohn, les colites, et tout autre forme d’inflammation du tube.  Son action utilise le système endocannabinoïde du corps pour diminuer l’inflammation du tube[21], et en particulier les Interleukines-6 du tube digestif[22] ce qui est prometteur pour le colon irritable et les maladies associées.

LE MICROBIOME, LE TUBE ET L’AXE CERVEAU-INTESTIN

De plus, le système endocannabinoïde est fortement en interaction avec la flore intestinale.  Les bactéries semblent interagir avec le tonus des récepteurs CB2 du tube digestif et le réseau endocannabinoïde module l’axe cerveau-intestin en favorisant la connexion entre les deux, ce qui affecte positivement la régulation des bonnes bactéries.[23]

NEUROGÉNÈSE

Il a été montré que l’action du CBD via une autre gamme de récepteur alimentait la neurogenèse, c’est-à-dire, la création de nouveau neurone, dans la région de l’hippocampe.[24]

MITOCHONDRIES

La molécule semble aussi avoir des effets sur l’augmentation du métabolisme des mitochondries, ces organites au sein des cellules qui opèrent non seulement la production d’ATP et d’énergie de la cellule mais aussi la réparation de celle-ci ainsi que le contrôle épigénétique de l’ADN du noyau.  Une étude a démontré que l’administration de CBD aidant le métabolisme des protéines respiratoire cytochrome I, II, II-III et IV des mitochondries ainsi que l’activité de la créatine kinase.[25]

ARTHRITE RHUMATOÏDE

L’action anti-inflammatoire du CBD s’étend encore une fois pour bloquer aussi l’avancée de l’arthrite rhumatoïde et la genèse des ostéoclastes qui dégradent la structure osseuse.[26]

DIABÈTE ET INSULINE

Le CBD semble réduire le risque de diabète chez les souris en prévenant la destruction des cellules responsables de la production d’insuline dans le pancréas.[27]

RÉCUPÉRATION D’UN ENTRAÏNEMENT

Avec ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, l’athlète d’endurance Ben Greenfield recommande l’usage du CBD pour la récupération après un entraînement et pour favoriser le sommeil profond.

D’AUTRES ÉTUDES

Une étude en Israël sur un nombre limité de patients, ayant un syndrome fatal dans 80% des cas de Graft Versus Host (GVHD), une maladie suivant un transfert de sang, ont démontré une rémission complète dans 7 des 10 patients, et 2 autres ayant des résultats positifs.[28]

DOSAGE

Le dosage semble varier selon les différentes pathologies visées.  Entre 10mg et 600mg selon la sensibilité de la personne et la sévérité de son état.  Pour ma part, pour une bouteille de 1000mg pour 30mL, mon corps est assez sensible et je peux utiliser 2 gouttes dans la journée et 4-8 gouttes pour le sommeil le soir et en ressentir les effets.  Néanmoins, les différentes compagnies n’offrent pas tous la même qualité de CBD et le marché ressemble encore au Far West quand vient le temps de se procurer une huile de CBD de qualité.

Cet article vous a-t-il été utile?  Laissez moi vos commentaires!

 

[1] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2828614/

[2] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19897083

[3] https://www.who.int/medicines/access/controlled-substances/5.2_CBD.pdf

[4] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3110547/

[5] https://www.neurologylive.com/conferences/aan-2019/cbd-reduces-convulsive-total-seizure-frequency-in-dravet-syndrome

[6] https://www.who.int/medicines/access/controlled-substances/5.2_CBD.pdf

[7] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25485642

[8] https://www.labroots.com/trending/health-and-medicine/15025/study-cbd-cause-liver-damage

[9] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21362471

[10] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8257923

[11] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6326553/

[12] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20829306/

[13] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21307846

[14] https://www.davisphinneyfoundation.org/blog/new-research-medication-and-cbd-oil-in-parkinsons-with-dr-trevor-hawkins/

[15] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5958190/

[16] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26845349

[17] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5958190/#B13

[18] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22163051/

[19] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2828614/

[20] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3579247/

[21] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2828614/

[22] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4458548/

[23] https://www.projectcbd.org/medicine/cbd-and-parkinsons-disease

[24] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22163051/

[25] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24402213/

[26] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17786950/

[27] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25485642

[28] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26033282

 

Janeck Olczyk Osteopathe Osteopath for Optimum Osteo montreal
Janeck Olczyk Ostéopathe  – Optimum Osteo Montréal

1 réflexion sur “LE CBD ET LES MILLE ET UNE VERTUES”

  1. Ping : Mes meilleurs trucs pour booster le système immunitaire - Optimumosteo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *