detox cetogene paleo alimentation du printemps 2021 diet keto

L’alimentation pour une Détox Optimale Cétogène/Paléo du printemps 2021

L’alimentation pour une Détox Optimale Cétogène/Paléo le printemps 2021

 

C’est le printemps qui arrive et c’est le temps de transformer son alimentation afin de nettoyer le corps de ses toxines, des déchets cellulaires et d’optimiser les fonctions du foie.  En général, durant l’hiver, on mange plus, et souvent trop de carbohydrates, de féculents et de sucres qui engorgent la digestion et créent des toxines accumulées.

En Ayurveda, on appelle amas, ces toxines qui s’accumulent dans les organes et les tissus à cause d’un ensemble de facteurs tel que des excès dans l’alimentation, manger à des heures où la digestion est affaiblie ou encore manger avec du stress ou des émotions plus chargées et, dans le monde actuel, ça touche beaucoup, beaucoup de gens.

Donc au printemps, avec la température qui remonte et donne le signal aux cellules de déverser leurs toxines dans le sang, c’est le temps d’adapter son alimentation pour faire une détox.  Sinon, et je le vois fréquemment dans ma pratique en ostéopathie à Montréal, l’engorgement du tube digestif au printemps amène son lot de tensions, de maux de dos, de blocages, de sciatiques et j’en passe.

Voici donc comment je fais pour ma part pour adapter mon alimentation vers une détox de style kéto/paléo, focussée sur les légumes, les fibres, les superaliments, les bons gras et des protéines propres.

Je vous ai concocter ce petit guide car il y a tellement de gens à qui ça bénéficierait que tous peuvent s’y référer.  Et dans la jungle des diètes modernes et des tendances alimentaires, c’est parfois dur de s’y retrouver.

 

Semaine Préparatoire de la détox cétogène/Paléo du printemps 2021

 

Étape 1 : Vider le tube digestif.

Il faut donner de la place au tube digestif afin de commencer et libérer de l’espace avant de prendre des plantes qui augmentent la détox.  Donc, une semaine préparatoire ou j’enlève certaines choses de mon alimentation et j’inclus certaines plantes pour nettoyer le tube.

Je commence à :

  • Ne pas manger 3h avant de se coucher et jamais après 20h
  • Pratiquer un jeûne intermittent de 14-18h après le souper jusqu’au lendemain matin
  • Boire 1 Litre d’eau à jeun le matin avec de la chlorophylle et du citron
  • Je m’assure de faire quelques séances d’exercices par semaine, pour stimuler la lymphe, un réseau de transport des déchets dans le corps qui s’active seulement avec le mouvement. Ça peut être parfois aussi simple que de sauter sur place en faisant des jumping jack, faire quelques sprints dehors, une pratique de yoga, des squats ou des push-ups dans un interstice de la journée, en fait tout ce qui bouge le corps et active le cœur.
  • Un petit truc: vider le tube digestif se fait super efficacement avec un ou deux énémas de café par semaine! Pour en savoir plus, aller voir mon article sur le sujet!

 

Étape 2 : Les plantes à ajouter pour la semaine de préparation

Je facilite l’élimination du tube et je commence à :

  • prendre de 2-4 Cuillères à soupe de chia ou de lin bien trempé dans ma journée (peut-être combiné avec des superaliments, des laits de noix etc)
  • Je rajoute 1/2 à 1 cuillère à thé de Triphala le soir avant le coucher, ce mélange ayurvédique conçu pour la vidange du tube.  Super efficace.

 

Étape 3 : Adapter l’alimentation

 

3.1 À enlever de l’alimentation

Alors durant ma semaine préparatoire, voici ce que j’enlève.

  • J’enlève les produits allergènes classiques car ceux-ci peuvent créer un stress inutile sur le tube digestif et l’inflammation corporelle pour certains et même si aucun symptôme n’est apparent, leurs effets sont parfois insidieux et soutiennent d’autres maladies chroniques.

            Gluten, Arachide, produits laitiers, Maïs, Soya

  • J’enlève la viande rouge, elle active le réseau mTor, qui à son tour inhibe l’apoptose et la réparation cellulaire, en plus de créer pour plusieurs une certaine agitation de l’esprit et des tensions corporelles, particulièrement au niveau du cœur.
  • J’enlève tous les sucres simples, ils posent un stress inutile sur le corps en activant le cortisol et en déstabilisant la glycémie.
  • J’enlève les huiles monoinsaturées et polyinsaturées de mauvaise qualité, considérées plus dommageables pour le corps que le sucre lui-même.  Parmi celles-ci, on retrouve toutes les huiles trans, le canola, le tournesol, l’huile de palme, soya, arachide et les huiles polyinsaturées en cuisson comme l’huile d’olive etc.  Je concentre mon apport de bon gras avec l’huile de coco, l’huile d’avocat, l’huile d’olive crue, des huiles riches en DHA, et les huiles à fortes teneur en oméga 3 comme le chanvre et le lin de bonne qualité.   J’évite aussi de manger tout plein de noix dans la journée, assez lourd sur le foie, et je trempe mes noix et mes graines afin d’en faciliter la digestion et l’absorption.
  • J’enlève les stimulants comme le café, le thé et le cacao pour permettre un repos complet des glandes surrénales et permet la récupération du corps. Ça permet de ralentir et c’est vrai, au début, on peut entrer en contact avec une fatigue, qui est la réalité du corps.  Après quelques nuits de repos et une alimentation saine, le corps récupère.  Pour optimiser le sommeil, j’ai un blog complet sur les meilleures stratégies pour faire dodo comme un bébé que vous pouvez lire en cliquant ici!
  • L’alcool.  Évidemment, à retirer de l’organisme
  • Les noix et graines non trempées.  Les noix sont difficiles sur le foie et la digestion, à moins de les tremper 8h environ et ainsi d’entamer le processus de germination.  Les gras et protéines des noix commencent à être pré-digérés et les antinutriments comme l’acide phytique et les lectines sortent dans l’eau de trempage.  Les seules graines qui ne nécessitent pas de trempages sont les graines de chanvre et le lin moulu.

 En résumé, ce que j’enlève  

  • Viande rouge
  • Produits laitiers
  • Gluten, Maïs, Soya, Arachide
  • Café, thé, cacao
  • Sucre simple, sauf le miel
  • Huiles mono ou polyinsaturées de mauvaise qualité
  • Les noix et graines non trempées.
  • L’alcool

 

3.2 Alimentation Cétogène/Paléo intermittent ou cyclique.

Pour faciliter la détox et donner de la place à la digestion, le truc est d’enlever les sucres complexes comme les grains et les féculents.

Donc dans la semaine de préparation, on commence à rassembler tout les grains et féculents en un seul repas, soit celui du soir.  Le reste de la journée, on est en mode kéto/paléo.  Référez vous à mon guide optimal de l’alimentation Cétogène/Paléo en cliquant ici.  Et quand c’est le temps de la détox, on les enlève complètement.

 

La détox kéto/paléo verte du printemps

 

Nous voici prêt pour entrer dans le cœur de la détox.  En continuant les bonnes stratégies prises dans la semaine préparatoire, le tout se fait super bien.  On continue le jeûne intermittent, beaucoup d’eau, le triphala, le mouvement et l’exercice, le chia, dormir assez et quand même prendre ça en douceur.  La détox fait souvent remonter des espaces émotionnels inconfortables, qui peuvent être accompagnés ou non de symptômes physiques, comme des maux de tête et de la fatigue entre autres.  En vidangeant le tube digestif, les symptômes sont diminués considérablement.

Combien de temps? Ça dépend des gens.  Des besoins, des envies.  1-2 semaines de détox c’est déjà super.  1 mois pour certains est nécessaire.  Et certains centrent leur alimentation principalement comme ceci.  On expérimente, on développe de la sensibilité à notre corps, de la conscience, des nouveaux plaisirs de se sentir bien.  Et on adapte.

 

L’alimentation

Simple : des légumes en grande quantité, riches en minéraux, vitamines, enzymes – des bons gras de qualité – des protéines propres – des superaliments super riches, verts et alcalins.

Des potages, des smoothies verts, des jus à l’extracteur, des sautés, autant de façon d’assimiler les légumes pour que ça soit bon et savoureux.  Référez vous à mon guide de l’alimentation Cétogène/Paléo optimale 2021 pour aller un peu plus en détails dans les différentes catégories.

Le bouillon de poulet est un atout extraordinaire, à laisser sur le feu afin de pouvoir en prendre tous les jours. On peut l’aromatiser aux herbes et le prendre pour la base pour les potages.

Des probiotiques venant de fermentations pour booster le microbiote.

 

  • Des légumes: Un focus sur les légumes verts, nourrissants, peu de légumes racines cuits plus sucrés, surtout le soir.  Des pousses vertes et vivantes.
  • Des gras de qualité: bouillon d’os, huile de coco, huile olive, avocat, graines de chanvre, graine de lin, noix trempées, chia
  • Protéines propres: Poulet, poisson en modération.  Chanvre, chia.  Protéines de bouillon d’os de Ancient Nutrition, Protéines de chanvre ou citrouille, Spiruline.  Acides aminés essentiels (lire mon blog à ce sujet pour découvrir les EAAs en cliquant ici) et utilisez mon code OPTIMUMOSTEO10 pour 10% de rabais avec BodyHealth
  • Superaliments: Spiruline, Moringa, Chlorelle, Poudre verte comme celle de Naturelo.
  • Probiotiques : Yogourt maison de coco riche en probiotiques, kéfir de coco, fermentations, kim chi, choucroute etc.

 

Une journée en mode Détox, version Végé

 

À quoi ressemble un journée de mon alimentation de cette détox de style kéto/Paléo du printemps?

 

6h30-8h00         – 1L d’eau avec chlorophylle + tisane chaude

9h00                     – Café décaf avec de l’huile de coco, huile de MCT et un peu de lait d’amande

-10g d’Acides Aminés essentiels pour soutenir en protéines mais en gardant l’effet de jeûne

11h30                  – Premier repas, sauté de légumes, brocoli et chou rouge, avec bouillon d’os, noix de grenoble, algues  goémons                pousses vertes, et kim chi.  Éventuellement ajouter un extra Protéine de bouillon d’os dans du lait   d’amande au besoin.

15h                        – Bol de Chia, Spiruline et moringa, et xylitol pour sucrer un peu

18h                       – Potage du soir, celeri, bouillon d’os, ail et oignons, plus graines de chanvre mixées avec.

Dessert : Chlorelle dans du gras de coco, avec un peu de xylitol, flocons de coco.

 

On rince et on répète avec des nouvelles variations de légumes, de sautés, de potages.  On mix un peu différemment les extraits de protéines ou de spiruline.  Des bols de chia un peu différents, pour que le tout goûte bon et le corps se détox et se nettoie en même temps!

Pour accentuer la détox: 1/2 à 1 cuillère à thé d’argile blanche zéolite comme celle-ci.

Et on peut ajouter un mélange de plantes en capsules pour stimuler la détox, comme le pissenlit, l’artichaud, L’oregon grape, le radis noir etc.

On prend son temps pour manger.

On ralentit.

On respire.

On vit.

Au début on passe un peu dans les émotions de la détox et au bout de quelques jours on en ressort plus stable, plein d’énergie et prêt à de nouvelles aventures.

Dîtes-moi comment vous avez aimé ça et quelles sont vos impressions si vous l’essayer!

Au plaisir!

 

Janeck Olczyk Osteopathe Osteopath for Optimum Osteo montreal

Janeck Olczyk,

Ostéopathe – Santé Holistique

Osteopath – Holistic Health

OptimumOsteo Montréal

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *